Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Breadcrumb

LE CONTEXTE DE L'OPÉRATION

carte territoire

UN PROJET NÉCESSAIRE, ATTENDU DEPUIS PRÈS DE 40 ANS PAR LES ACTEURS LOCAUX 

UNE AUTOROUTE PLUS ACCESSIBLE, DES TRAFICS APAISÉS ET DES DÉPLACEMENTS FLUIDIFIÉS 

Répondant à plusieurs enjeux locaux de déplacement, le projet de création de deux demi-échangeurs vise à faciliter l'accès à l'autoroute A7 et à faciliter les déplacements sur l'autoroute et le réseau secondaire, tout en fluidifiant le trafic sur les entrées et sorties existantes de Chanas (n°12) et de Tain l'Hermitage (n°13) et sur la RN7. L'objectif est d'offrir à l'ensemble des habitants du territoire et aux acteurs économiques des temps de trajet réduits et une connexion ainsi renforcée entre les vallées du Rhône, de la Galaure, de la Valloire et de l'Herbasse. 

TOUT UN TERRITOIRE À DÉSENCLAVER GRÂCE À UNE MEILLEURE DESSERTE

Depuis près de 40 ans, tous les grands acteurs locaux souhaitent ce projet pour accélérer le désenclavement du territoire.

Face aux problèmes de congestion du trafic et pour répondre aux nouveaux enjeux de développement du territoire, le projet a fait l'objet d'une étude d'opportunité et de faisabilité conduite et cofinancée par VINCI Autoroutes et la Communauté de communes Porte de DrômArdèche.

La concertation présente les différents scénarios étudiés et détaille le scénario privilégié par les collectivités locales et le maître d’ouvrage à ce stade des études, comprenant 2 demi-échangeurs situés sur les communes de Saint-Rambert d’Albon et de Saint-Barthélémy-de-Vals.

 

UN PROJET INSCRIT PARMI LES 30 CHANTIERS PRIORITAIRES DU PLAN D'INVESTISSEMENT AUTOROUTIER 

Initié dans le cadre du Plan d'Investissement Autoroutier validé par l'État en 2018, ce projet d'intérêt général pour l'avenir du territoire représente un investissement total de 25,8 millions d'euros.

budget projet